aleksandra chaushova

Dans mon travail le plus récent, j’examine l’architecture comme une des manifestations les plus pures de l’idéologie. Une réflexion sur la contribution de l’architecture à la création de l’idéologie-fiction fit partie de ma participation en tant que nominée pour le Prix international du dessin « Faber-Castell » au Musée Neues à Nuremberg en 2015. Ce fut également l’œuvre qui a gagné le prix d’art contemporain BAZA, organisé par l’Institut d’art contemporain à Sofia en collaboration avec Young Visual ArtistAwards, New York. Pour l’œuvre « Annulment of the End of Things » (texte pour une pièce de théâtre, accompagné par des projets des décors et des costumes), je prends la position du narrateur historique/idéologique pour aller pleinement dans le faux et ainsi questionner les vérités possibles des documents en trompe l’œil.

Publicités